Archive for mars, 2007

:: L’EFFET PAPILLON ::

« Le simple battement d’ailes d’un papillon peut déclencher le chaos à l’autre bout de la Terre. » E.Lorentz.

Cette théorie du chaos trouve malheureusement écho dans l’actualité internationale. Aujourd’hui, le veto du gouvernement chinois opposé à toute intervention de l’ONU au Darfour contribue à la perpétration de milliers de morts.

Pour des intérêts financiers et pétroliers, une poignée de gens à l’autre bout du globe refuse de donner son accord pour intervenir pour la paix dans un massacre long de quatre ans.

Mais revenons-en aux faits. Le Darfour, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une région de l’ouest du Soudan, presque aussi grande que la France, peuplée de 6 millions d’habitants. Moins peut-être, au fur et à mesure qu’on y égorge femmes, hommes, enfants, sans exception aucune. Dans ce territoire semi-désertique, la moitié de la population a déjà été déplacée par la violence. 200.000 personnes ont été tuées, 200.000 autres sont en danger de mort, hors de toute atteinte de l’aide humanitaire. Plus d’un million de déplacés vivent, survivent, dans des camps de réfugiés, véritables «villes» de 30 000 à 50 000 habitants, faites de branchages d’épineux, de tôles ou de simples feuilles de plastique. La détresse y est immense.

Cette guerre civile s’explique par plusieurs dimensions : l’appât pétrolier, dont les revenus sont inégalement redistribués au Soudan, et le désir de purification ethnique commandité par le gouvernement soudanais. Ce gouvernement soutient secrètement les milices arabes, appelées les janjawids (littéralement : les cavaliers diaboliques), qui depuis 2003 exterminent les populations musulmanes non-arabes, considérées comme impures.

Alors pourquoi si peu d’intérêt et de prise de conscience par la Communauté Internationale, qui détourne les yeux depuis 2003 ? Peut-être parce qu’elle ne sait pas où regarder, parce qu’il n’y a pas assez d’images à voir. Au Darfour, la barbarie et les exodes n’ont pas de visage humain, donc pas de prise sur le réel. Il n’y a pas de reportages poignants pour témoigner de l’horreur dans les JTs. Il n’y a pas de vidéos pirates sur le net, attestant de la mort de milliers d’humains, quand celle d’un dictateur exécuté fait le tour de la planète en une seule journée. Seulement la froideur métallique de chiffres et de statistiques, de recensements méthodiques des personnes tuées ou déplacées.

Or l’actualité l’a récemment montré avec les Enfants de Don Quichotte, ou plus anciennement avec le Tsunami en Indonésie fin 2004 : l’indignation suscitée par l’image de la souffrance dans l’opinion publique est souvent un moteur fabuleux qui permet de soulever des montagnes. Faudrait-il alors que ce peuple exterminé du Darfour soit rassemblé en un seul cliché pour que les Etats réagissent ? Faudrait-il passer tous les soirs sur CNN et BBC des images de sa lente agonie pour que les gens prennent conscience de ce génocide ?

Pour que cesse enfin ce drame, le Darfour a besoin d’images et de « bruit médiatique ».

Afin que les populations se mobilisent, afin que la Chine accepte de lever son veto pour que l’ONU intervienne diplomatiquement auprès du gouvernement soudanais, afin que nos enfants ne puissent pas dire qu’on a laissé des gens se faire massacrer dans le chaos, l’indifférence et le silence le plus total.

Afin que 200.000 morts soit un chiffre final.

Pour plus d’informations :
Petition à signer et à faire circuler
Urgence Darfour

mars 28, 2007 at 11:05 3 commentaires

:: POP ART POUBELLE ::

« Donne moi ta poubelle, je te dirai qui tu es. »

Deux photographes ont suivi à la lettre ces indications, et ont pillé les poubelles des stars d’Hollywood dans les 90’s.
Cela donne une série de clichés photographiques, exposés en ce moment sous forme de panneaux sur fond noir pour chaque star, révelant les little dirty secrets des « pros du sourire clinquant en toute circonstance ». Ainsi, les déchets passent du refoulé à l’exposé, avec un véritable mode opératoire des deux paparazzo (ex de Paris Match) qui ont vidé, analysé, trié selon le contenu, la forme, les couleurs, etc.

Pour le plaisir des yeux, quelques exemples :


Jack Nicholson, 1990


Sharon Stone, 1990

Depuis deux ans, les deux photographes ont orienté leur démarche vers les anonymes, avec pour objectif d’étudier les poubelles d’une famille moyenne dans 42 pays. Ou comment aborder la mondialisation des produits et la société de consommation actuelle.

« TRASH »
Photographies de Bruno Mouron et Pascal Rostain
Du 14 mars au 3 juin 2007
La Maison Européenne de La Photographie, Paris 4ème.

mars 14, 2007 at 9:14 4 commentaires

:: POURQUOI SARKOZY C’EST MAL #1 ::

Si Sarkozy était notre Président depuis Avril 2002, nous serions actuellement en Irak avec les Yankees en train de crier « Yihaaah! » quand un Irakien tombe au sol. Bah oui, tous les Irakiens sont de fervents opposants à toute idée de démocratie et de liberté, c’est connu.
Ahlala ces barbares.

mars 10, 2007 at 1:04 3 commentaires

:: DO / DON’T ::

Mon prochain but dans la vie : me faire embaucher en tant que stagiaire à Vice Magazine, pour la version française qui a été créée très récemment, et m’occuper entre autre de la rubrique do/don’t, pour faire des photos/commentaires rigolos comme celui-ci.

Pour information, la rubrique « do/don’t », qui a en partie rendu célèbre le magazine, présente chaque semaine une photo de quelqu’un qui a ou non fait une erreur de style et de goût dans ses choix vestimentaires. Moi c’est le genre de truc qui me fait tripper.
Et franchement, rien qu’à Paris, il y aurait beaucoup de « do/don’t » à faire.

Bon, ok, surtout du don’t.

mars 6, 2007 at 12:18 3 commentaires

:: LE JEU DES 7 DIFFERENCES ::


VS

mars 5, 2007 at 9:05 1 commentaire


Blog d’Alexandra.

Articles récents

Commentaires récents

pa sur :: SAMO, A COMICONCEPT ::
laura sur :: BOOHBAH ::
emiliedascavenger sur :: MOS DEF EST UN MEC COOL…
emiliedascavenger sur :: MOS DEF EST UN MEC COOL…
mat sur :: MOS DEF EST UN MEC COOL…